CH26_STUDIO_3_4avUn commentaire récurrent, voire irritant, a été très souvent entendu: la nouvelle Chatenet ressemble à la Mini de BMW.
Au cours des précédents messages, j'ai expliqué le cheminement qui a mené à ce dessin; une logique esthétique et technique, commencée en 2000, aboutit à la CH26 de 2009.
Il est vrai que le toit blanc évoque indéniablement la Mini; Skoda le propose pour sa Fabia, Citroën l'a présenté sur sa DS3...Un effet de mode, peut-être...
Nos motifs sont plus rationnels: les toits sont moulés et livrés peints, une seule couleur permet de simplifier la gestion,donc de maintenir les coûts. La couleur blanche a été choisie pour la protection sous les fortes chaleurs et sa compatibilité avec toutes les couleurs de carrosserie.

mini_2006

Le choix du bicolorisme permet une plus grande variété de configurations, notamment avec les arches de roues optionnelles.

Certes, l'évocation d'une ressemblance avec la Mini est plutôt flatteuse, si l'on considère l'aura dont bénéficie cette marque depuis que BMW est aux manettes. Cependant, les styles sont distincts: volumes doux et très coulés pour la Mini, volumes structurés et plus musclés sur La CH26. Comme depuis la Media, les Chatenet présentent une face avant très anthropomorphique, avec un "visage" souriant, encore accentué sur la CH26.
La Mini n'a pas été un modèle, la BMW série 1 non plus, pas plus que l'Alfa Mito, évoquées pour des "similarités" de l'arrière, présentées en 2004 pour l'une, en 2008 pour l'autre, soit bien après mes esquisses de 2000...

Mon objectif avec ce nouveau modèle: poursuivre l'évolution logique de mon travail pour le design des Chatenet, en intégrant les impératifs industriels avec pertinence.